De l’excessive décontraction dans le style vestimentaire de l’aoutien

 

(crédit photo : Duane Hanson/Handout – HuffingtonPost Canada)

Alors que s’installe le printemps, que la douceur des petits matins en terrasse, caressés par une légère brise océanique, nous offre les promesses de journées inondées de soleil et longues soirées alcoolisées autour d’un grand barbecue improvisé dans une réserve naturelle animalière, je me dois de vous ramener un peu aux dures réalités de la vie : l’été, vous vous habillez vraiment comme des merdes… et c’est pas bien !

Collection printemps été, tendance touriste allemand ou délégué CGT

Ce qui souvent vous confronte dès le matin à des cruels dilemmes dans le choix de votre tenue de vacances, après vous être longuement gratté les boules en peignoir sur le canapé en attendant la fin d’Auto-Moto, c’est le haut ! Et oui, qu’êtes-vous donc autorisés à porter en lieu et place de votre irremplaçable chemise blanche sur-mesure de chez Courtot devenue pour vous comme une seconde peau ? Il est donc un postulat de base qui vous aidera à passer un été serein, loin des errements du touriste allemand arborant fièrement sous un t-shirt « OktoberFest » les contours d’une silhouette lentement travaillée au malt et au houblon laissant deviner le bas d’un ventre taillé comme un fatboy et la naissance d’une raie de fesses du plus bel effet. Sachez-le donc, la chemisette est sans conteste une invention du diable. Oui parce qu’à part les rugbymen des Dieux du stade et votre cousin Kevin qui vient de se prendre de passion pour le CrossFit, personne n’a vraiment envie d’exposer ses bras blafards, flasques et poilus aux regards réprobateurs de la gente féminine désormais habituée à voir Cristiano Ronaldo en slip toutes les semaines sur la page d’accueil d’auféminin.com !

Savile Row 2017, le procès pour crime contre la dignité

Alors déjà que la chemisette jaune pisse ou rose saumon est, à elle-seule, une cause de divorce ou d’abstinence sexuelle décennale, imaginez donc que certains ont poussé le vice jusqu’à associer une coupe émétique et des motifs hawaïens. Et la sanction ne s’est pas faite attendre. Le mec s’est retrouvé avec la gueule d’Edwy Plenel, l’humour de Tex et la voiture de Benzema. Un combo bien dégueu qui explique qu’il passera ensuite sa carrière à jouer des chroniqueurs météo moustachus pour des chaînes de télé régionales du Wisconsin. Est-ce vraiment ça l’avenir dont vous rêvez ? Par ailleurs, rien, mais absolument rien, ne vous a jamais autorisé à porter des chaussettes dans vos sandales en cuir. Parce que la sandale en cuir, si tu ne vis pas à Rome ou Sparte avant la naissance de Jésus Christ, tu n’as aucune excuse pour en porter. C’est comme si tu continuais de te déplacer en charrette à bœufs pour aller à Serre-Chevalier par le tunnel de Fourvière. T’avances pas, t’as l’air con et ça pue le cuir humide à trois kilomètres.

Sur la plage abandonné

De nombreuses autres idées reçues en matière de tenue d’été restent encore bien trop répandues. Non, votre short baggy Quicksilver avec filet de soutien testiculaire ne peut être considéré comme une tenue « chic mais décontractée » au sens de ce qui est mentionné sur le carton d’invitation de la soirée blanche d’Eddy Barclay qui vous avez trouvé dans les poubelles du Martinez. Pour cette pièce chérie de votre garde-robe, je vous ferai d’ailleurs une seule recommandation : brûlez-le ! Pas plus qu’un pull rose nacré négligemment porté sur les épaules pour une promenade sur le front de mer de Lacanau après un dîner en amoureux à la crêperie du coin ne vous rend invincible et irrésistible. Le pull n’y est pour rien, ce sont les 8 bolées de cidre qui vous font cet effet… et vous êtes le seul y croire.

Finalement, ce sont peut-être les nudistes qui ont raison. Ils ne risquent pas la faute de goût vestimentaire, n’ont pas à hésiter des heures devant le miroir entre un polo Versace ou Armani et rentrent de vacances sans aucune marque de bronzage disgracieuse. Attention tout de même au quiproquo une fois revenu au bureau. Quand votre boss parle de mettre ses couilles sur la table, ne le prenez pas au premier degré…et remettez-moi vite CETTE PUTAIN DE CHEMISE BLANCHE !

Bisous,

Gabriel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s