De l’esprit de Noël des programmateurs télé

20121226-003218.jpg

Fêtes de fin d’année obligent, j’ai eu, ces derniers temps, peu de disponibilités pour me pencher sur ce doux mélange de réminiscences de bonnes manières, de pur individualisme et du best of de l’hypocrisie familiale. Il est pourtant un des éléments structurants de la trêve des confiseurs dont j’ai eu cette année la possibilité de mesurer la dégradation manifeste, le programme télé de Noël.

Le paradis perdu de Disney

Je me revois enfant me délectant à l’avance des programmations spéciales « Noël » et de ces soirées Disney du samedi qui laissaient augurer de joyeux moments de concepts manichéens à vous structurer le profil psychologique de Brevik. Alors je ne sais pas si ils en ont eu tout d’un coup ras le bol de nous coller tous les ans La grande vadrouille, Sissi impératrice et Le grand blond avec une chaussure noire dans l’ordre mais il semble que les générations d’aujourd’hui n’aient plus droit aux mêmes confiseries télévisuelles. Même le soir, la souris à grandes oreilles n’a plus les faveurs du prime.

La télé suivait les événements, maintenant elle est l’événement

Ce doit être une question d’agenda. Sous prétexte que Noël tombe un mardi, on fait comme si de rien était et on suit les programmes standards ? Ils nous prennent vraiment pour des truffes à la télé. Ce doit être à force d’y faire défiler la partie la plus débile de l’échantillon représentatif des français qu’ils se sont habitués à ne voir en nous que des demeurés avec des minutes de cerveau disponibles. Et donc y’a un mec dans un bureau de TF1 qui s’est dit qu’en mettant un bonnet de Père Noël à Reichman, on n’y verrait que du feu et on sentirait illico nous étreindre l’esprit de Jésus et monter en nous une envie irrépressible de Notre Père et de Ferrero Rochers. Et ça marche à toutes les sauces. Les émissions de variété nous entonnent du Tino Rossi, les bêtisiers tiennent leurs meilleures audiences de l’année, les chroniques culinaires nous accommodent les dindes et les émissions féminines aussi…
Plutôt que d’envoyer les chtis à Mykonos, ils auraient mieux fait de leur filer un aller simple pour la Laponie vêtus des mêmes chemises à fleurs. Je sens bien que les Experts vous nous autopsier un bonhomme de neige à Miami et le journal du hard fera un sujet sur les eskimaus glacés. Tout fout le camp. Même pas un « La Mère Noël et les lutins » au programme de ce samedi sur Canal.

Heureusement, ce soir, y’a le mentalist…spécial Noël ! Parait qu’il poursuit un mec en rouge.

Gabriel de Calomnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s