James Bond ou le plus mal élevé des sujets de sa majesté !

Evidemment pour vous qui regardez cela de loin, avec beaucoup de distance, ça ne vous aura pas tout de suite sauté aux yeux mais c’est un fait, James Bond et moi avons beaucoup de points communs !

Autant d’analogies ne peuvent être véritablement le fruit du hasard

D’abord nos vacances de jeunesse dans la vallée de Chamonix avec les longues marches dans les aiguilles rouges à guetter les marmottes et les chamois. Notre pratique assidue du noble art même si son crochet du droit laisse un peu à désirer. Notre goût prononcé pour le Martini et la vodka, voire les deux mélangés. Enfin, comme lui, je kiffe les Aston Martin, sauf que lui en conduit une !

Mais la ressemblance ne s’arrête pas là. Evidemment pas au niveau physique. D’abord parce que si j’avais la tête de Sean Connery à mon âge, ça me ferait mal. Et puis je vous parle de choses beaucoup plus importantes. De valeurs, de symboles… James et moi, on partage le même chiffre fétiche. Le 7 !

Et dans ce domaine, je surpasse même le commandeur Bond avec toute une vie rythmée par les 7. Naissance, rencontre de l’amour de ma vie, mariage et j’en passe. Mais contrairement à lui, je n’en fait pas toute une histoire. C’est tout lui ça ! Je fais du 7 un nombre d’or et il se sent obligé de faire écrire 007 sur toutes ses affiches de film. Et c’est bien ça son problème…

Les limites de l’éducation à l’anglaise

James Bond en est la preuve vivante, un cursus dans les meilleurs collèges britanniques ou suisses ne garantit en rien l’acquisition de la plus élémentaire des galanteries. Derrière le smoking et la coupe de cheveux impeccable se cache un incorrigible « dragueur de camping ». Tout petit déjà, il est renvoyé de l’école pour « comportement équivoque » avec une domestique. A 12 ans !!! Aujourd’hui, il serait placé en Famille d’accueil chez Virginie Lemoine et la domestique présentée devant le tribunal correctionnel.

Ayant échappé à ce séjour salvateur dans la région bordelaise (ndlr chez Virginie Lemoine), il se construit donc en séducteur invétéré, en innommable macho qui semble persuadé qu’aucune femme ne peut lui résister. Bon d’accord, ce n’est pas tout à fait faux. Très peu ne lui ont pas succombé…ce qui reste à mon sens un mystère des relations hommes-femmes digne d’une chronique de Doc et Difool.

Sa phrase d’approche éculée (relisez ce mot au besoin pour la bonne compréhension de la phrase) « My name is Bond, James Bond ! » semble tout droit sortie d’un sketch de Frank Dubosc. Il drague même éhontement sa secrétaire, la distinguée Miss Moneypenny, ce qui, vous en conviendrez, va à l’encontre du principe de base de la vie au bureau « No zob in job ». Quant à ses goûts en matière de femme, on ne peut pas dire qu’ils soient d’une extrême distinction. Mary Goodnight (surement l’équivalent anglais de « Marie Couche-toi-là »), Honey Rider (« cavalière chérie », reste à identifier sa monture), Pussy Galore (voilà, voilà !) ou encore Xenia Onatopp (prénommée ainsi en hommage à Xéna la guerrière…la classe). On est plus proche de la shampooineuse de service que de Jackie Kennedy !

Reste à mentionner son absence crasse de culture. Vous ne verrez jamais James sous la véranda avec un tilleul-menthe un livre à la main. Il préfère désamorcer des bombes, détourner un satellite ou faire des longueurs dans la piscine d’un palace de la Côte d’Azur. Une vie de fatuité.

Et après, personne ne s’étonne qu’il soit, pour beaucoup, l’incarnation de l’homme idéal. Pour quelqu’un d’aussi misogyne et inculte, l’erreur de casting est flagrante.

Hubert Bonisseur de La Bath, ça c’est un vrai gentleman !

Gabriel de Calomnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s